My Memory of Us (2018) - Jeu vidéo
My Memory of Us (2018)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Juggler Games PlayStation 4, Xbox One, PC et Nintendo Switch Aventure 9 octobre 2018

My Memory Of Us est un jeu d'aventure/puzzle sur PC. Le jeu met en scène les souvenirs d'une amitié entre un petit garçon et une petite fille dans un univers dystopique où la terreur, la souffrance et l'exclusion font partie du quotidien.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux My Memory of Us (2018) torrent



Introduction

Grand amateur des jeux puzzle 2D depuis Limbo jusqu'à Little Nightmares en passant par Inside, My Memory of Us m'a accroché dès ma découverte de son existence sur Steam.

Pleinement confiant du défaut principal de ce genre de jeu (la durée de vie faible), j'ai malgré tout toujours eu une sympathie naturelle pour leur expérience de jeu singulière. Stress, oppression, émerveillement et contemplation sont souvent les maîtres mots de ces univers. Je vous invite d'ailleurs à les tester si le cœur vous en dit.

Résumé de l'histoire

Une jeune fille trouve un livre chez son libraire préféré qui rappelle des profonds souvenirs à ce dernier. Interprété par le quelque peu célèbre Patrick Steward (Professeur Xavier), celui-ci nous raconte l'histoire de ce livre qui est celle de sa propre vie.

Enfant pauvre et voleur de son état, il est recueilli par une fille qui va devenir son amie de toujours. Ensemble, ils vont devoir se serrer les coudes face à un avenir difficile, suite à l'éclatement d'une guerre entre humain et robot. L'univers se veut particulièrement Steampunk rappelant des titres comme Wolfenstein.

Gameplay

Dans My Memory of Us, le gros du gameplay repose sur l'alternance de capacité entre les deux personnages. Le garçon peut marcher discrètement et la fille peut courir. En se tenant la main, ils partagent leurs capacités selon l'enfant contrôlé. Ils acquièrent également des capacités spécifiques comme l'utilisation d'un miroir pour aveugler les ennemis ou d'un lance pierre pour actionner des interrupteurs. Grâce à leurs qualités, ils devront trouver la solution de nombreuses situations allant de la plus évidente à la plus "recherché". On trouvera également différents passages du jeu où nous ne contrôlerons plus qu'un enfant pour une durée provisoire. Enfin, le jeu sera entrecoupé de différents mini-jeux allant de la séance de danse, en passant par différents casse-tête et calculs mathématiques jusqu'à terminer sur des courses poursuites ou même des combats de boss.

Dans l'ensemble le parti pris est réussi pour moi bien que des lacunes sont tout de même à signaler. Je noterais par exemple le fait de pousser des caisses ou de monter sur des caisses: les enfants doivent se séparer, puis monter chacun leur tour pour descendre chacun leur tour. Le rythme est freiné et la situation est d'autant plus délicate dans une scène où un garde nous poursuit. J'ajouterais également des petits bugs de Hitbox ainsi que l'absurdité de certaines actions pour justifier l'histoire. Enfin, je trouve le dernier boss assez étonnant pour un jeu de ce type, car sa difficulté m'a légèrement rappelé Cuphead, bien que la comparaison reste assez mince.

Symbolisme de l'histoire et fin (Zone Spoiler)

L'histoire bien que sur un postulat enfantin reprend le thème de la seconde guerre mondiale d'une façon ne se voulant pas discrète. D'une part, les soldats robots représente ceux du Reich Nazi, d'autre part, les personnages colorés de rouge représente les juifs marqués par l'étoile jaune. Cette image est d'ailleurs assumée par les développeurs polonais du jeu grâce aux différents souvenirs que l'ont peut collecter dans chaque niveau. En effet, ils donnent presque tous une petite biographie de personnage ou de mouvements clés dans la résistance ou le Reich. Le premier souvenir est d'ailleurs un ballon rouge, le même que celui de la petite fille dans La liste de Schindler de Steven Spielberg. Le concept des personnages rouges discriminé tiens d'ailleurs de cette séquence du film. Une petite fille écrivant sans cesse durant différents passages du jeu m'a semblé être une version d'Anne Frank Quant à Hitler, il est représenté par le robot appelé "Le roi fou". Le parti pris historique ne me gêne absolument pas, mais la lourdeur de certaines références et le besoin de biographie me semble superflu pour un jeu de ce type. Pire ! Je me suis demandé pour qui était ce jeu, les enfants ? les adultes ? Je n'ai toujours pas la réponse à ce niveau d'ailleurs. Pour être sincère, j'aurais même préféré que l'histoire ne soit pas rattaché à cette pression historique à ce point là.

Ma note ne serait pas aussi haute si le jeu ne se contentais que raconter l'histoire en rendant plus monstrueux ceux que l'on sait déjà monstrueux. Non, là où ce jeu réussi selon moi, c'est à rendre fort et sincère le lien entre les deux personnages qui seront plusieurs fois en grandes difficultés. La colorisation de la petite fille est également bien pensé car le gameplay change à partir de ce moment, la discrétion deviens de mise et l'utilisation du petit garçon devient précieuse. La présence de la narration de Patrick Steward à chaque fin de niveau offre également une réelle affection pour les personnages tant la sincérité de la voix semble venir directement du personnage.

La fin m'a honnêtement émue car elle ne tombe pas dans le piège de finir sur la fin de la guerre mais bien sur les retrouvailles entre les deux amis après toutes ces années de survie. ( bien que plutôt capillotracté si on veux titiller)

Conclusion

My Memory of Us est un jeu étonnant de la part d'un studio ayant fait des perles comme Constructor Simulator mais le pari est tenu pour moi. Bien que lacunaire sur certain points et se perdant dans de la banalité symbolique, ce jeu d'une durée de 6-7 heures est un conte moderne au sujet de l'amitié.

P-S: Au prix de 14,99 euros sur Steam, je vous invite à attendre un peu pour l'acheter si vous aimez avoir des cinquantaines d'heures de jeu pour votre argent.