Anna Halprin et Rodin - Voyage vers la sensualité - Documentaire (2016)
Anna Halprin et Rodin - Voyage vers la sensualité - Documentaire (2016)

Documentaire de Ruedi Gerber Biopic 1 h 02 min 28 septembre 2016

À partir des sculptures d'Auguste Rodin, la chorégraphe Anna Halprin, pionnière de la danse, aujourd'hui nonagénaire, réalise une mise en scène pour sa troupe Sea Ranch Collective et crée des chorégraphies sensuelles, stupéfiantes, interprétées par des danseurs entièrement nus sur les plages et dans les forêts de Californie.
Profondément marquée et inspirée par les sculptures de Rodin qu'elle découvre à Paris, Anna Halprin donne expression, dans une nouvelle création, à son espoir pour la vie et pour l'humanité.

Sur la musique de Fred Frith, ce portrait émouvant capture l’essence de la démarche artistique d’Anna Halprin, son sens extraordinaire du mouvement et son attachement pour Rodin , ainsi que la profondeur du lien unissant sa troupe à la nature.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Anna Halprin et Rodin torrent



Depuis une dizaine d’années, Ruedi Gerber suit et immortalise le travail d’Anna Halprin. Cette présence régulière auprès de la danseuse a permis au réalisateur d’assister à l’ensemble du processus créatif d’un projet inspiré par Rodin : de la découverte de ses sculptures, choc esthétique initial, à la performance finale. Impressionnée par la capacité du maître à donner à voir l’origine naturelle des êtres en les enchevêtrant indissociablement à la matière dont ils sont issus, la chorégraphe travaille avec sa troupe Sea Ranch Collective à obtenir un rendu similaire avec leurs corps dansants. A travers une série d’exercices progressifs réalisés en plein air, tour à tour sur une plage ou dans des rochers, elle les pousse à se fondre toujours davantage à leur environnement… En filmant ce travail préparatoire, Ruedi Gerber nous donne à voir le chemin que parcourt chaque danseur. Ceux-ci sont aiguillonnés par la méthode quasi-thérapeutique qu’emploie Anna Halprin en les encourageant à mettre beaucoup de leurs joies comme de leurs désespoirs dans la sculpture vivante qu’ils façonnent à partir de leur propre corps. Certaines de ces expérimentations, que le réalisateur capte au fil de son compagnonnage, sont des perles tout à fait à la hauteur de l’improvisation forestière qu’elles préparent, participant pleinement à la réussite du voyage vers la sensualité auquel il nous convie.