Affamés - Film (2010)
Affamés - Film (2010)

Film de Steven Hentges Thriller et Épouvante-horreur 1 h 41 min 6 août 2010

Cinq étrangers se réveillent piégés dans un cachot souterrain sans savoir comment ils sont arrivés là. En essayant de comprendre comment s'échapper, le groupe découvre une autre pièce contenant assez d'eau pour survivre 30 jours ainsi qu'un rasoir chirurgical.
Combien de temps vont-ils réussir à tenir sans que la faim devienne insupportable?

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Affamés torrent



Houuu l'affiche raccoleuuuuse, nous mettre l'héroïne en mini-short en guise de poster alors qu'elle reste en pantalon tout du long !!! C'est mal ça !!!

L'idée de base n'est pas mauvaise, même si on sent qu'on est dans la mouvance d'un "Saw" (des gens se réveillent piégés et observés par un type peu recommandable, certainement le genre à avoir un compte sur SC). N'empêche qu'on évite le torture porn. Donc, l'idée de base est intéressante et l'affaire est globalement bien menée. Quand j'ai vu le décompte des jours, sachant qu'il devait y en avoir 30, je me suis dit 'merde'. Finalement, l'auteur s'en sort bien, évitant de passer en revue chaque journée et allant à l'essentiel. Il reste tout de même des chutes de rythme mais aussi l'impression que tout va trop vite. C'est surtout que la psychologie est traitée très superficiellement. Ce n'est ptet pas un mal, l'auteur évite au moins de s'embourber dans une complexité qu'il n'aurait peut-être pas été capable de maîtriser, mais ça reste tout de même un peu trop soft.

30 jours sans manger, c'est long, mais visiblement ça ne se ressent pas trop. Ou bien c'est moi qui me fait de fausses idées ou bien il aurait juste fallu mieux expliquer les stades... en tous cas, moi, après une journée sans manger j'ai un peu mal au bide et je me sens déjà faible. Eux, après 4 jours, ils tournent en rond comme si de rien n'était. Apparemment, être au fond d'un puis ça permet aussi de réparer les nez cassé (sûrement grâce à l'humidité). J'amie bien les personnages mais les comportements se révèlent vite assez prévisible, ça manque de surprise. Mais à nouveau, je pense que c'est dû à un manque d'approfondissement des situations et des personnages.

Y a cette construction en flashback qui ennuie parce que c'est ultra répétitif et en plus c'est agaçant d'avoir un flash en plein milieu de certaines séquences. Les dialogues ne sont pas toujours extra non plus, même s'il y a quelques bonnes répliques de temps en temps. En tous cas, dire que ce film est complètement mauvais me semble injuste, même si ça ne va pas très loin, il y a par exemple les menaces avec le scalpel lorsque le petit excité reçoit sa leçon puis donne la sienne un peu plus tard. C'était con, ça a déjà été fait mille fois au moins, mais c'est toujours marrant à voir. La fin est un peu improbable mais bon, ça fait sourire on va dire.

La mise en scène fonctionne assez bien. J'avais un peu peur au début avec ces plans faussement sombres, mais finalement ça passe bien, de quoi regretter cet abus de flashbacks. Le méchant n'est pas très intéressant, je me demande même pourquoi on le voit. Au début, on ne voit que sa barbe, on croit que c'est Sean Bean jusqu'à ce qu'on voit son front et tout de suite après son visage. Et là, je dois dire que le méchant perd de son charisme, il n'a pas une tête très intéressante Je pense que ça aurait été plus fort de ne le montrer qu'à la dernière minute (et dans ce cas jouer davantage avec le physique). Niveau découpage, ça passe bien, on ne ressent pas l'isolement dans le sens où l'auteur parvient à renouveler ses cadrages à ne pas répéter toujours les mêmes plans. Mais, il échoue également à rendre compte de l'isolement dans le sens où le lieu n'est pas assez investi et qu'il paraît au final assez grand. Puis l'auteur ne joue pas assez avec les différentes pièces, mais ça c'est aussi une question de narration : je pense que quand on isole des personnages dans ce genre de lieu, vouloir recréer des pièces fonctionnelles doit être une sorte de besoin naturel. On constate qu'une pièce sert à prendre de l'eau et à aller aux toilettes, mais ce n'est jamais vraiment exploité, ou si peu.

Les acteurs sont corrects. La VF est atroce, mais les acteurs font tout de même du bon boulot. Niveau cure d'amincissement, par contre, on est loin de la performance de Christian Bale ; à la place d'une bonne vieille privation, le réalisateur a opté pour du maquillage et des vêtements plus larges pour faire croire qu'ils ont perdu deux ou trois tailles. Quant au gore, on voit assez peu de chose contrairement à ce que le sujet laissait supposer. Le réalisateur choisit en effet de situer les actions cannibales en hors champ ou bien de dos.

Bref, c'est sympathique, y a même un côté glauque qui fait froid dans le dos, mais le scénario manque un peu d'approfondissement de la situation, tout va trop vite, et puis il reste quelques invraisemblances (alors que si ça tombe c'est rigoureusement réaliste).