The Devil's Double - Film (2011)
The Devil's Double - Film (2011)

Film de Lee Tamahori Action 1 h 48 min 29 juillet 2011

Bagdad, 1987. Le pays est en proie à la trahison et à la corruption, ce qui fait les beaux jours du Prince Noir Oudaï Hussein, fils aîné de Saddam.
Personnage sans foi ni loi, il ne pense qu'à son plaisir immédiat et n'hésite pas à s'emparer des biens d'autrui et à coucher avec n'importe quelle femme qui lui plaît - même lorsqu'elle est mariée. Personne n'a jamais osé lui tenir tête...
Lorsque Latif Yahia, lieutenant d'Oudaï, est convoqué au palais de Saddam, il se voit contraint d'obéir à un ordre délirant : devenir la doublure d'Oudaï - son "fiday" - sous peine de voir exécuter toute sa famille.
N'ayant pas le choix, Latif commence sa nouvelle vie, en "jouant" le rôle d'Oudaï Hussein, un des hommes les plus puissants et les plus haïs du pays. Il apprend à lui ressembler, imitant sa manière de marcher et de s'exprimer. Il découvre aussi la démesure de l'univers d'Oudaï - ses femmes faciles, ses voitures de course, et l'argent qui coule à flot.
Mais il lui faut surtout savoir à qui il peut accorder sa confiance, dans un monde où la moindre erreur de jugement peut s'avérer fatale.
Il comprendra bientôt qu'il ne peut compter que sur Sarrab, concubine d'Oudaï, pour l'aider à sortir de ce cauchemar...

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film The Devil's Double torrent



Sorti très discrètement en 2011, "The Devil's Double" est un film belgo-néerlandais, tourné en anglais, adaptant l'autobiographie de Latif Yahia. Ce dernier fut, selon ses propres dires, un officier irakien engagé à la fin des années 80 pour devenir la doublure de Oudaï Hussein, fils aîné de Saddam. Des faits contestés par la suite par des journalistes, mais finalement qu'importe tant le sujet est cinégénique.

En effet, le scénario s'avère assez original, montrant les coulisses du pouvoir irakien dans les années 90, thème pratiquement inabordé par d'autres (le cinéma hollywoodien se focalise en général sur les deux guerres du Golfe vues du côté US). Par ailleurs, le film évoque la personnalité quasi démoniaque de Oudaï Hussein, connu pour sa violence, sa cruauté, son goût immodéré pour le luxe et les femmes, et son instabilité. Il est ici interprété par un Dominic Cooper en forme, qui incarne également de manière plus sobre Latif Yahia, le maquillage permettant également de les différencier. En revanche, les seconds rôles sont plus timorés (bien que charismatique, le personnage de Ludivine Sagnier n'a pas grande utilité...), et l'intrigue a tendance a un peu piétiner dans la deuxième moitié. Toutefois, l'ensemble est mis en boîte de manière dynamique par Lee Tamahori.